Pandémie covid-19 : Les organisations de nos sociétés et notre culture interpellées par un virus Avec Yves Charpak

Pandémie covid-19 :
Les organisations de nos sociétés et notre culture
interpellées par un virus

Avec Yves Charpak

Nous avons le plaisir de vous convier à la prochaine plénière du Cercle qui aura lieu
le Jeudi 4 mars 2021
De 18h30 à 20h30

En raison des contraintes liées à la crise de la Covid 19, cette séance aura lieu par Visio-conférence pour laquelle vous recevrez les liens qui vous permettront d’y accéder.

Vous pouvez vous inscrire auprès de Florence Levasseur

flevasseur@ligueparis.org

Qui vous donnera le lien…

La pandémie Covid 19 a-t-elle éclaté comme un orage dans un ciel serein comme beaucoup le pensent ?
Dans le monde de la Santé publique internationale, on savait que cela pouvait survenir à tout moment, sans que l’on sache prédire où, quand et comment cela surviendrait. Depuis un demi-siècle on voit apparaître une à deux maladies infectieuses inquiétante tous les ans, dues à un nouveau virus ou autre micro-organisme (pensons au prion de la « vache folle »), à un nouveau vecteur de transmission ou un nouvel espace de propagation. Tout est là pour ces émergences, plus que dans le passé : urbanisation à marche forcée, changement climatique, tourisme, migrations, transport mondialisé des produits et des animaux… Et surtout, nous sommes 8 milliards d’individus, bientôt 10 milliards.
Alors les épidémies plus ou moins mondialisées flambent (HIV, Dengue, Zika, Tuberculose, Ébola et d’autres…) et nous interpellent… jusqu’à la prochaine surprise.

A chaque alerte, le monde réagit en promettant de tout faire pour se préparer. Qu’en est-il ?
Après le SRAS et la grippe aviaire au début des années 2000, les États membres de l’OMS ont eu peur et ont demandé à l’OMS de réviser le Règlement Sanitaire International, finalisé en 2005. Il s’impose aux États et a force de loi. Il prévoit, de façon générique, la mise en place de tous les moyens possibles pour faire face à des épidémies à toutes les phases de leur développement.
Si l’on regarde les programmes budgétaires et stratégiques de nos pays, on comprend aisément que sitôt la peur retombée, rien ne se passe de sérieux en la matière.

Et si nos sociétés n’avaient simplement pas fait leur « révolution culturelle » en acceptant d’apprendre, de comprendre et d’anticiper ces risques au quotidien ? Ceci est vrai pour la santé, pour laquelle on a souvent perdu la nécessité de la concevoir plus globalement, dans ses rapports avec la société, l’environnement, mais aussi la vie animale. L’OIE a une expertise souvent ignorée..
La pandémie de SARS-Cov2 s’est transformée en une crise de société mondiale, bien au-delà des aspects strictement sanitaires… mais là encore, n’y avait-il rien à anticiper ?

Bernard Wolfer
Président du Cercle Condorcet de Paris

Yves Charpak, Médecin de santé publique et PhD en Epidémiologie clinique, a été chercheur à l’INSERM, Evaluateur du secteur de la santé (EVAL), Conseiller du directeur du bureau de l’OMS pour l’Europe et son représentant à Bruxelles, Directeur des Affaires Internationales de l’Institut Pasteur, Directeur des Etudes et de la prospective à l’Etablissement Français du Sang (EFS). Il est vice-président de la Société Française de Santé Publique. Il préside la fondation Charpak, l’Esprit des Sciences. Et élu local d’un petit village de 700 habitants…

Author: Bernard WOLFER

Président du Cercle Condorcet de Paris